Effets de l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire sur le ligament parodontal

L’acide hyaluronique, comme on le sait, est amplement utilisé dans le secteur odontologique pour ses effets positifs sur les processus de réparation du périodonte suite à une thérapie chirurgicale ou non chirurgicale. Par exemple, il existe une abondante littérature où de nombreuses études mettent en évidence les effets bienfaisants de l’acide hyaluronique pour réduire l’écoulement de sang  1-4.

En effet, il est bien connu que l’acide hyaluronique de bas poids moléculaire (LMW 100–500 kDa), contrairement à celui endogène de haut poids moléculaire (HMW~4,000 kDa), stimule les cellules pro-inflammatoires5 en suggérant que le processus de dégradation du tissu parodontal en conditions pathologiques puisse impliquer les métalloprotéinases et quelques interleukines dont la production semble induite par la présence d’acide hyaluronique sous forme oligosaccharidique6.

Du reste, il en résulte bien évident de la littérature que la plupart des produits utilisés dans la thérapie du périodonte contienne de l’acide hyaluronique HMW7.

Toutefois, si d’un côté le mécanisme des effets anti-inflammatoires de l’acide hyaluronique HMW a été amplement étudié notamment dans la zone ostéo-arthiculaire8 mais également dans les périodontites9, où elle a mis en évidence un effet significatif d’inhibition spécifique lors de la production de métalloprotéinases et une réduction de l’activité d TNF-α,e IL-810, de l’autre côté on connaît bien peu des effet de l’acide hyaluronique HMW sur la régénération cellulaire du ligament parodontal.

Jusqu’à présent, étant donné la paucité des données disponibles les résultats sont encore plutôt contrastants, surtout parce que les modèles utilisés sont peu comparables les uns les autres.

Toutefois, des résultats importants peuvent être soulignés en deux différents travaux. En effet, avant Takeda et al11 et récemment M. Fujioka-Kobayashi el al12 ont étudié in vitro les effets de l’acide hyaluronique HMW sur les cellules du ligament parodontal en obtenant des résultats concordants.

Comme on le déduit de la figure montrée ci-après12, l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire a favorisé in vitro la prolifération des cellules du ligament parodontal humain en suggérant un effet positif sur les processus régénérateurs du tissu du ligament parodontal.

  • Johannsen A, et al Local delivery of hyaluronan as an adjunct to scaling and root planing in the treatment of chronic periodontitis. J Periodontol. 2009;80(9):1493–7;
  • 2 Bertl K, et al Hyaluronan in non-surgical and surgical periodontal therapy: a systematic review. J Clin Periodontol. 2015;42(3):236–46;
  • 3 Briguglio F, et al Treatment of infrabony periodontal defects using a resorbable biopolymer of hyaluronic acid: a randomized clinical trial. Quintessence Int. 2013;44(3):231–40;
  • 4 Fawzy El-Sayed KM,et al Local application of hyaluronan gel in conjunction with periodontal surgery: a randomized controlled trial. Clin Oral Investig. 2012;16(4):1229–36.).
  • 5 Eberlein M, et al Anti-oxidant inhibition of hyaluronan fragment-induced inflammatory gene expression. J Inflamm (Lond). 2008;5:20
  • 6 Nakatani Y, et al Effects of hyaluronan oligosaccharide on the expression of MMP-1 in periodontal ligament cells. Arch Oral Biol. 2009;54(8):757–63
  • 7 Collins MN, Birkinshaw CHyaluronic acid based scaffolds for tissue engineering
    A review. Carbohydr Polym. 2013;92(2):1262–79
  • 8 Prasadam I, et al Combination of MEK-ERK inhibitor and hyaluronic acid has a synergistic effect on anti-hypertrophic and pro-chondrogenic activities in osteoarthritis treatment. J Mol Med (Berl). 2013;91(3):369–80.
  • 9 Dahiya P, Kamal R. Hyaluronic Acid: a boon in periodontal therapy. N Am J Med Sci. 2013;5(5):309–15
  • 10 Wang CT, et al High molecular weight hyaluronic acid down-regulates the gene expression of osteoarthritis-associated cytokines and enzymes in fibroblast-like synoviocytes from patients with early osteoarthritis. Osteoarthritis Cartilage. 2006;14(12):1237–47.
  • 11 Takeda K, et al. Characteristics of high-molecular-weight hyaluronic acid as a brain-derived neurotrophic factor scaffold in periodontal e tissue regeneration. Tissue Eng A. 2011;17(7–8):955–67.
  • 12 Fujioka-Kobayashi et al. In vitro effects of hyaluronic acid on human periodontal ligament BMC Oral Health (2017) 17:44.
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *