L’ACIDE HYALURONIQUE DANS LA CHIRURGIE GINGIVALE

Télécharger PDF

L’odontologie recours à la thérapie chirurgical quand il faut « supprimer» les tissus parodontales pathologiques et récréer une forme physiologique des tissus parodontales résiduels.

Le curettage permet d’enlever l’épithélium sulculaire dégénéré et le tissu de granulation sous-jacent. Le processus d’inflammation chronique est transformé en une lésion chirurgicale qui guérit avec la formation du coagulum.

La chirurgie plastique gingivale et la gengivectomie sont utilisées pour favoriser la reconstruction d’une architecture gingivale optimale du point de vue morpho-fonctionnel.

Toutes ces cas peuvent bénéficier de l’application de l’acide hyaluronique grâce à son habilité d’accélérer le processus de réparation de cicatrisation et de remodelage des tissus (1, 2). L’acide hyaluronique est l’une des premières molécules qui arrivent à la lésion car il est produit par les cellules épithéliales des tissus contiguës et car il vient du cercle hématique. Il facilite le rappel des components cellulaires dans la phase inflammatoire et dans la phase de réparation. Un micrœnvironnement de la lésion particulièrement riche en acide hyaluronique permet la formation d’un coagulum qui peut être colonisé plus facilement par les fibroblastes, qui jouent un rôle-clé dans le processus de réparation, puisqu’ils produisent et élaborent autour d’eux-mêmes toute la matrice du nouvel tissu. En effet, les fibroblastes sont fortement capables de lier, incorporer par endocytose et métaboliser l’acide hyaluronique exogène (3).

La forte corrélation entre fonctionnalité des fibroblastes et acide hyaluronique dans le processus de cicatrisation et dans la réorganisation des tissus est aussi normalement évidente car, dans des conditions physiologiques, le même facteur de croissance des fibroblastes stimule les cellules du ligament périodontique et de la pulpe dentaire afin qu’elles synthétisent l’acide hyaluronique comme un possible mécanisme de régénération des tissus (4, 5).

  1. Voinchet V, Vasseur P, Kern J. Efficacy and safety of hyaluronic acid in the management of acute wounds. Am J Clin Dermatol. 2006;7(6):353-7.
  2. Price RD, Myers S, Leigh IM, Navsaria HA. The role of hyaluronic acid in wound healing: assessment of clinical evidence. Am J Clin Dermatol. 2005;6(6):393-402
  3. Bertolami CN, Berg S, Messadi DV Binding and internalization of hyaluronate by human cutaneous fibroblasts . Matrix. 1992 Feb;12(1):11-21.
  4. Shimabukuro Y, Ichikawa T, et al. Fibroblast growth factor-2 regulates the synthesis of hyaluronan by human periodontal ligament cells. J Cell Physiol. 2005 Jun;203(3):557-63.
  5. Shimabukuro Y, Ueda M, et al Fibroblast growth factor-2 stimulates hyaluronan production by human dental pulp cells. J Endod. 2005 Nov;31(11):805-8
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *