Archives par mot-clé : maladies parodontales

maladies parodontales et halitose : effets de Tea Tree Oil

L’halitose (appelée également bromopnea) est le fait d’avoir une haleine dont l’odeur est considérée comme incommodante, dont les causes sont nombreuses et vont d’une banale ingestion de certains aliments à de véritables pathologies respiratoires ou métaboliques. Le plus souvent toutefois l’halitose réfléchit un problème local dont la cause principale est le métabolisme de la flore bactérienne orale. Quelques souches bactériennes anaérobies présentes dans la cavité orale, comme les Porphyromonas gingivalis, Fusobacterium nucleatum, Prevotella intermedia, Tannerella forsythia, et Porphyromonas endodontalis sous certaines conditions prolifèrent à une vitesse anomale décomposant rapidement les substances protéiques présentes dans les résidus de nourriture, mucus et salive et dégageant les soi-disant CSV (Composés Sulfurés Volatiles) représentés essentiellement de sulfure d’hydrogène (H2S), méthylmercaptan (CH3SH) et diméthylsulfure (C2H6S) les gaz responsables des problèmes des odeurs désagréables1. Continuer la lecture de maladies parodontales et halitose : effets de Tea Tree Oil

Partager:

L’ACIDE HYALURONIQUE DANS LES MALADIES DU PÉRIODONTE : FOCUS SUR LA LITTÉRATURE LA PLUS RÉCENTE

Télécharger PDF

L’acide hyaluronique est un composant essentiel de la matrice du ligament parodontal.

Il joue en effet un rôle clé dans le contrôle de l’hydrodynamique tissulaire : les grandes dimensions moléculaires et la présence d’un grand nombre de charges négatives vous permettent d’absorber une grande quantité d’eau et exercer une pression importante sur les tissus tout autour qui favorise l’expansion de l’espace intracellulaire, ce qui permet d’équilibrer la force de traction à laquelle est soumis le ligament parodontal. Continuer la lecture de L’ACIDE HYALURONIQUE DANS LES MALADIES DU PÉRIODONTE : FOCUS SUR LA LITTÉRATURE LA PLUS RÉCENTE

Partager: